les risques du vapotage pour les adolescents.

Quels sont les risques du vapotage pour les adolescents ?

Ces dernières années, l’utilisation des cigarettes électroniques, souvent appelée « vapotage », a connu une popularité grandissante et selon plusieurs sources, cette hausse est particulièrement apparente chez les jeunes. Elles sont commercialisées comme un moyen plus sûr pour les fumeurs de cigarettes d’obtenir leur dose de nicotine que les cigarettes conventionnelles.

L’idée est qu’une fois que les fumeurs se sont habitués à la concentration plus faible de nicotine grâce au vapotage, ils peuvent s’arrêter progressivement jusqu’à ce qu’ils se contentent finalement simplement que d’un e-liquide aromatisé, affirment les partisans du vapotage.

Toutefois, vu que ce sont les jeunes, voir même les adolescents qui sont les plus attirés par cette pratique, il est donc important de voir ce que le vapotage pourra occasionner chez ces derniers.

Qu’est-ce que le vapotage?

Le vapotage est défini comme l’acte d’inhaler et d’exhaler de la vapeur qui est par une e-cigarette ou un autre dispositif de vaporisation. L’une des idées fausses les plus malheureuses sur le vapotage est que vous inhalez simplement de la vapeur d’eau. En réalité, il s’agit d’un fin brouillard de particules contenant des produits chimiques dont nous ne savons pas grand-chose. L’inhalation de ce vapeur est présentée comme une alternative plus saine au tabagisme, bien qu’il n’existe que peu ou pas de preuves à l’appui de cette affirmation. Le vapotage est un moyen de distribution plus discret pour consommer de la nicotine, mais ceux qui l’utilisent courent toujours un risque plus ou moins élevé de développer une dépendance à la nicotine.

Les risques pour la santé

La nicotine est la substance principale des cigarettes traditionnelles et électroniques, et il a été démontré qu’elle augmente le risque de cancer, de maladies cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux, de maladies pulmonaires, de diabète et de maladies pulmonaires obstructives chroniques. Outre la nicotine, les liquides de vaporisation contiennent des additifs tels que le propylène glycol et le glycérol. Ces produits chimiques toxiques ont été liés au cancer, aux maladies respiratoires et aux maladies cardiaques. Les scientifiques ont également découvert que le diacétyle, un produit chimique utilisé pour aromatiser certains jus, peut provoquer une affection appelée « poumon de pop-corn », c’est-à-dire la cicatrisation et l’obstruction des plus petites voies respiratoires des poumons. En outre, une étude a révélé que certains produits chimiques courants utilisés pour aromatiser le jus pouvaient endommager les cellules endothéliales. Ce sont les cellules qui tapissent les vaisseaux sanguins et les vaisseaux lymphatiques. En outre, les experts estiment qu’une exposition à long terme aux substances toxiques contenues dans la vapeur de cigarette électronique, comme le nickel, l’étain, le plomb, le benzène et le formaldéhyde, pourrait augmenter le risque de cancer.

Effets secondaires à court terme

En plus des effets secondaires à long terme du vapotage détaillés ci-dessus, il y a aussi des effets secondaires à court terme, notamment pour les adolescents. Ces effets comprennent les risques suivants pour la santé liés à l’inhalation de vapeurs : La dépendance à la nicotine, qui peut entraîner des perturbations dans le développement et la chimie du cerveau. Augmentation de l’essoufflement, de la toux et de la fièvre. Reflux acide et plus grande probabilité de contracter une pneumonie lipoïde, qui se produit lorsque des substances grasses sont inhalées dans les poumons.

En outre, même si le fait d’utiliser une e-cig est plus sain que le tabagisme, il est tout de même important de dire que cela n’est pas sans risque, principalement pour les jeunes utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *