L’Académie de médecine recommande aux fumeurs « de ne pas hésiter » à passer au vapotage

Considérée comme étant l’une des meilleures alternatives au tabagisme, le vapotage ou le fait de fumer une cigarette électronique propose des avantages non négligeables, surtout en ce qui concerne le sevrage tabagique.

En effet, proposant moins d’effets nocifs pour la santé si on la compare à une cigarette traditionnelle, l’e-cig est tout à fait indiquée pour les fumeurs qui veulent arrêter de manière efficace et c’est justement pour cela que l’Académie Nationale de Médecine a affirmé l’utilité du vapotage et ce, grâce à un communiqué qui a été diffusé sur son site.

La cigarette électronique est moins dangereuse que le tabac

Lorsqu’on parle de cigarette électronique, un sujet anime souvent les discussions et cela se rapporte sur la possibilité que cette dernière est aussi néfaste, voire même plus qu’une cigarette normale.

Toutefois, grâce à l’affirmation de l’Académie de Médecine, les doutes se sont vite dissipés car elle assure que la cigarette électronique ou l’e-cig est véritablement moins néfaste que la cigarette à fumer.

De ce fait, elle recommande même au fumeur de favoriser cette pratique lorsqu’il est question de trouver un substitut de confiance pour la consommation de tabac.

Qu’en est-il des cas de maladies pulmonaires liés au vapotage aux Etats-Unis ?

Il faut dire que cette information publiée par l’Académie de Médecine a été principalement lancée pour mettre en confiance les utilisateurs et surtout aussi ceux qui veulent passer à la cigarette électronique mais qui hésitent encore et ce, à cause des nombreux cas de décès et de maladies qui ont été sensiblement liés au vapotage aux Etats-Unis.

Effectivement, depuis quelques mois, divers cas alarmants  qui ont entrainé le décès de plusieurs personnes et qui ont rendu malade de nombreuses autres ont été observés après que ces dernières ont utilisés des cigarettes électroniques.

Toutefois, selon les études et les analyses menées, cette malheureuse situation est surtout due au fait que les vapoteurs américains qui ont été touchés ont le plus souvent consommé des e-liquide infusés au cannabis et qui contenaient une huile de vitamine qui devient sensiblement nocive une fois inhalée.

De ce fait, ce n’est pas le fait de vapoter qui pose problème, mais c’est surtout les e-liquide qui sont proposés au marché noir, ce qui a créer cette situation désastreuse et qui a presque mis fin à l’histoire de l’e-cig aux Etats-Unis.

Une fois de plus, l’Académie Nationale de Médecine a également tenu à souligner que la possibilité que les cigarettes électroniques puissent être dangereuses n’est surement pas fondé, surtout en France, car plusieurs dispositifs ont été mis en place pour justement s’assurer de la qualité des liquides distribués aux consommateurs et aussi qu’une réglementation stricte encadre la production et la mise en vente de tout produit en relation avec les cigarettes électroniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *